Les labels en cosmétique

Comprendre Les labels en cosmétique

Cosmébio, Slow cosmétique, Cosmos Naturel, Nature & Progrès, Natrue, Cosmétique naturelle, vegan, cruelty free… Comment s’y retrouver ?

Nous vous aidons à y voir plus clair.

Tout d’abord il faut savoir qu’il n’existe pour le moment aucune définition règlementaire officielle d’un cosmétique naturel et biologique. Au niveau européen, il existe seulement un règlement pour les matières premières issues de l’agriculture biologique. Le label AB ne concerne que les productions agricoles, pas les produits cosmétiques.

Nature & Progrès

Le plus ancien cahier des charges en matière de cosmétique bio a été élaboré par l’association Nature & Progrès dans les années 1970. (www.natureetprogres.org)

Les exigences de cette association vont bien au-delà d’un simple label : c’est l’entreprise dans son ensemble qui obtient la mention, pas seulement l’un ou l’autre de ses produits. Basée sur une vision globale et cohérente, la mention prend en compte les aspects environnementaux, éthiques et de bien-être animal, où l’humain et l’écologie priment sur l’économie.

La mention est attribuée au travers d’un système participatif de garantie : les adhérents de l’association (professionnels et consommateurs) gèrent la mention en toute transparence. Mais à cause de ce mode de fonctionnement associatif, la mention Nature & Progrès n’est pas reconnue officiellement comme un label bio « certifié ». Ce qui n’empêche pas le cahier des charges d’être reconnu comme le plus exigeant de tous parmi les labels bio ! 100% des ingrédients naturels doivent, s’ils existent, être issus de l’agriculture biologique. Ce label interdit toutes les matières premières issues de la pétrochimie, mais aussi tous les dérivés d’huile de palme, et les produits obtenus par réactions enzymatiques, microbiologiques, ou manipulations génétiques. Il s’agit donc d’un label très restrictif au niveau des possibilités de formulation.

Cosmébio

Le label français Cosmébio (créé en 2002) est attribué sur base d’un cahier des charges élaboré par les industriels de la cosmétique. Il fait appel à un organisme certificateur tiers (Ecocert, Bureau Veritas par exemple) qui vérifie que le cahier des charges est respecté par le demandeur de la certification. Une entreprise peut produire des cosmétiques certifiés bio, et à côté, d’autres produits non certifiés. La certification est attribuée au produit et non à l’entreprise. Le cahier des charges Cosmebio accepte certains auxiliaires de fabrication de synthèse, et d’autres substances issues de plantes mais obtenues par des méthodes industrielles de la « chimie verte ». Jusqu’à 5% des ingrédients naturels peuvent ne pas être issus de l’agriculture biologique. Elle accepte l’huile de palme et ses dérivés, à condition qu’ils soient issus de plantations « durables » (critère RSPO - Round Table on Sustainable Palm Oil).

Cosmos

Le label Cosmos est la version internationale, européenne, de Cosmebio. Il a été élaboré conjointement par le BDIH (Allemagne), Cosmebio et Ecocert (France), ICEA (Italie) et la SOIL ASSOCIATION (Royaume-Uni). Voici le cahier des charges : (https://media.cosmebio.org/filer_public/4f/ca/4fcad9d3-28f5-4d57-9051-80073d68a98f/referentiel_cosmos_v31.pdf)

A noter qu’il existe deux niveaux pour le label Cosmos : Cosmos organic (bio) et Cosmos natural (conventionnel).

Natrue

Natrue est une association internationale composée de groupes industriels de la cosmétique bio, comme Dr Hauschka ou Weleda. Elle se compose de groupes de travail internes et d’organismes consultatifs indépendants. Comme pour Cosmos, le cahier des charges autorise un maximum de 5% des substances naturelles et de leurs dérivés, ne provenant PAS de l’agriculture biologique. Certaines réactions chimiques interdites par Nature et Progrès, sont autorisées par ce label.

Les autres labels (pas forcément « bio »)

Slow Cosmétique

Le label Slow Cosmétique (www.slow-cosmetique.org) est un autre label privé géré par une association, apparu en 2013. Ce n’est pas un label « bio », il s’agit plutôt de promouvoir une cosmétique « écologique, saine, intelligente et raisonnable ». La présence d’ingrédients bio est un plus mais non une condition. Là aussi, le label est attribué à une entreprise et non à un produit. Il tient compte aussi du marketing et de la publicité qui doivent être « raisonnables ». Mais parmi les produits labellisés, on peut donc en théorie trouver des produits sans ingrédient bio.

Vegan et Cruelty Free

Souvent ces deux labels vont ensemble, bien qu’ils ne couvrent pas les mêmes aspects.

La cosmétique vegan refuse tout ingrédient d’origine animale, comme la cire d’abeille, le lait animal, la lanoline, certains pigments,… Mais les différents labels « vegan » ne garantissent pas tous que les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique vegan. On peut donc très bien y trouver des ingrédients issus de la chimie de synthèse, comme des silicones ! Le label le plus complet (offrant le plus de garanties) est à ce jour le label Expertise Vegane Europe (EVE).

« Cruelty free » : Plusieurs labels revendiquent l’absence de cruauté envers les animaux. Avant toute chose, il faut savoir que les tests de cosmétiques sur animaux sont interdits en Europe depuis 2013. Revendiquer sur l’emballage qu’un produit est « non testé sur animaux » est donc illégal ! En revanche, hors d’Europe, la législation est moins contraignante. Le label offrant le plus de garanties est à ce jour celui délivrée par l’association PETA, suivi de One Voice. Ces organismes oeuvrent plus globalement pour le bien-être et le respect des animaux, et ne se consacrent pas exclusivement à la cosmétique. En revanche, ces labels ne tiennent aucunement compte de l’origine bio ou non des ingrédients.

Cette liste, bien sûr, n'est pas exhaustive - tout le monde peut créer un label "privé" ! Mais ceux cités ci-dessus sont dignes de votre confiance – en tenant compte de leurs limites.

Et La savonnerie du Regagnas ?

Nous avons choisi d’adhérer à l’association Nature & Progrès depuis 2009.

C’est pour cette raison que :

  • Nos shampooings solides ne contiennent pas de tensions-actifs autres que des savons
  • Nos produits ne contiennent pas de pigments non naturels
  • Nous ne fabriquons pas de crèmes ou laits avec des émulsifiants issus de l’huile de palme
  • Nos senteurs sont obtenues exclusivement à partir d’huiles essentielles biologiques

Leave a comment