Shampooing solide – Comment s’y retrouver ?

Shampooings solides et savons shampoings – les differences

Les shampoings

Avec la prise de conscience du volume des emballages plastiques dans nos salles de bain sont apparus les “shampooings solides”. A la différence des shampooings liquides, ils se présentent sous forme d’un galet dur ou d’un pain, donc avec un emballage réduit.

Tous les shampooings solides sont-ils faits à partir des mêmes ingrédients ?

En examinant la liste des ingrédients (la fameuse liste “INCI”), on s’aperçoit qu’il y a une grande variété. Nous essaierons de clarifier les choses dans cet article.

La première qualité d’un shampooing est de laver, donc de produire de la mousse qui va enlever les impuretés (sébum, poussière, pellicules...) du cheveu. La mousse est obtenue en ajoutant à la formule un “tensioactif”.

Le tensioactif le plus ancien et le plus connu est le savon. Il est le résultat de l’action d’un alcali (soude ou potasse) sur un corps gras (une huile végétale ou un beurre par exemple). Le savon obtenu par saponification à froid a un pH de 9, alors qu’un savon industriel a un pH plus élevé (il est donc plus alcalin).

Quelle est l’action du savon sur le cheveu ?

Quand on lave les cheveux avec un savon, les écailles des cheveux ont tendance à s’ouvrir. Les cheveux peuvent aussi réagir au savon s’ils ont été exposés à des produits chimiques comme les colorations, ou lavés souvent avec des shampooings liquides contenant des silicones. Ces derniers ont gaîné les cheveux et ont donc une action occlusive. L’action du savon sur les silicones accumulés va donner un effet de lavage “incomplet”. Il faut donc un certain temps d’adaptation au cheveu pour accepter le lavage par le savon.

Le pH alcalin du savon a souvent été présenté comme un inconvénient à son utilisation comme shampooing. Mais à la longue, le cheveu s’habitue très bien au pH du savon et les écailles finissent par se refermer spontanément. Si ce n’est pas le cas, un simple rinçage avec une solution acide (vinaigre de cidre ou jus de citron) rétablit l’équilibre.

Et les autres ?

Il existe de nombreux autres tensioactifs. Certains sont issus de la pétrochimie comme le lauryl sulfate ou le laureth sulfate. Ils sont particulièrement irritants et évidemment issus de sources non renouvelables.

Des tensioactifs moins agressifs sont d’origine partiellement végétale, comme la cocoamidopropyl betaïne ou le cocosulfate. Ils ne sont pas acceptés par tous les cahiers des charges bio, car considérés comme pas vraiment naturels.

Les tensioactifs les plus doux sont obtenus à partir de sucres et d’huiles végétales, comme le cocoglucoside ou les cocoyl glutamates. Ils se rapprochent donc le plus du “100% naturel”. Ils développent aussi moins de mousse.

Les shampooings solides chez Nature & Progrès

Les tensioactifs d’origine végétale constituent un net progrès par rapport aux tensioactifs d’origine pétrochimique. Le principal frein à leur utilisation chez les adhérents à Nature et Progrès, est l’absence de garantie d’origine. La grande majorité de ces molécules utilise parmi leurs matières premières l’huile de palme.

L’effet sur les cheveux de ces shampooings solides est comparable à celui du savon, même s'ils ont souvent un pH moins élevé. Ce qui compte le plus, c’est le “passé” de vos cheveux !

En attendant une source sûre d'approvisionnement en tensioactifs d'origine végétale bio, nous continuons de proposer des savons-shampooings, dont l’efficacité est claire, et le prix, raisonnable. En effet, nous proposons nos savons shampooings à un prix largement inférieur à celui d’autres shampooings solides... Et de plus, ils peuvent servir comme savon 2 en 1 : ils lavent aussi bien le corps que les cheveux !

Related Products

Savon Shampooing 2-en-1 Menthe & Romarin

6,00 €

Une synergie d'huiles végétales nourrissantes, de rhassoul, et d'huiles essentielles régulatrices offre à ce savon shampooing 2-en-1 des vertus purifiantes et rééquilibrantes. Sa formule naturelle respecte le cheveu et offre une mousse généreuse et onctueuse.

Leave a comment